Né·e en 1995, Isaline Dupond Jacquemart questionne par l’image les liens entre le corps en métamorphose, le genre et les vivant(s). C’est dans un univers onirique et parfois inquiétant qu’iel nous invite – du portrait au fragment en passant par l’autoportrait – comme si la fiction, ou plutôt un interstice parallèle, en disait toujours plus sur notre réalité. Diplômé·e en philosophie et en études de genre de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, iel a étudié la photographie aux Ateliers Beaux-Arts de la Ville de Paris et s’attache à croiser recherche et création. Nourri·e par les études féministes et queer, iel sonde nos représentations et nos normes et cherche à construire de nouveaux mondes en images pour interroger le nôtre en retour. Iel s’intéresse à l’identité à travers des séries d’autoportraits et d’auto-images questionnant l’incorporation des normes de genre, mais aussi à l’écoféminisme. Isaline Dupond Jacquemart adopte une approche plasticienne et fait appel à l’écriture, à la photographie et à la vidéo pour créer des espaces narratifs alternatifs. Iel mène ainsi un travail d’art vidéo à partir d’archives vidéo autour de la mémoire des désastres et de la manière dont il est possible d’habiter ce trouble. Plus récemment, Iel questionne l’imaginaire des ruines, par la fabulation spéculative, mais aussi des mondes futurs possibles, entre utopie et dystopie. La photographie devient alors une matière – profondeur, texture et teintes – et dans cette fabrique de l’image jouant avec les frontières de l’esthétique, se glisse l’étonnement et l’ellipse pour penser le sensible. 

PUBLICATIONS


Novembre 2022 - à venir. EDITIONS LE CAVALIER BLEU, Photographie accompagnant la contribution “Expérimenter collectivement l’utopie post-patriarcale par la fiction sonore : Échos du futur”, Eugénie Bourlet, Caroline Dejoie, Isaline Dupond Jacquemart, Élise Huchet, Mathilde Leïchlé, Claire Salles et Sandrine Samii, Esthétiques du désordre: Vers une autre pensée de l'utopie (dir. Judith Cohen, Samy Lagrange et Aurore Turbiau), à paraître (novembre 2022)

Octobre 2022. OUTSIDER (n°1), “«De tes chatoiements, je m’émerveille »
Tissages poétiques et écoféministes”
, Claire Cazajous-Augé & Isaline Dupond Jacquemart

Septembre 2022. OPIUM PHILOSOPHIE (n°10), “Tohu Bohu” -  Photographies : Hantologie

2022. LES JASEUSES, Photographie + texte, “Le grondement des images”, Hantologie (sélection)

2022. LES JASEUSES, Photographie + texte, “Exister avec la rage du désespoir”, Monde alternatif (sélection)

2021. OPIUM PHILOSOPHIE (n°9) “Faire corps” - Photographies : Le corps de l’image (sélection)

2021. ÉDITIONS ATELIERS BEAUX ARTS DE LA VILLE DE PARIS,  Le corps de l’image, (15 copies)

2021. REVUE BOZARTISTES (n°1) Photographies : Mum and the Garden: Chrysalis (sélection)

2021. REVUE HIBOU (n°2) Photographies : Monde alternatif (sélection)

2021. WELL BEHAVED ZINE (n°2) Photographies : Le corps de l’image (sélection)

2021. REVUE FEU (n°1) “(dé)constructions” - Photographies : Mum and the Garden: Chrysalis (sélection)

2020. XENO EXHIBITION FANZINE : “Schneck -ectomie patriarcale : nos corps” - Photographies + texte : “Process of subjectivation and corporal self-images: our bodies, our self-portraits

2019. SHE GAZES (n°4) “Censorship & Female Body” - Photographie + texte “Incorporated Censorship”

2019. TATA MAGAZINE (n°10) “Resistance” - Photographies : Plastic Bodies in Resistance

2019. POLYSEME MAG (n°2) “Villes et espaces urbains” - Performance et photographies “Urban body”

2019. MAGAZINE L’ÉCLECTIQUE (n°3): Illustration de la nouvelle “Les Fenêtres” écrite par Vincent Garruchet par une série de photographie Fenêtres

***

RÉSIDENCES


Juillet 2021. ArTec, résidence de recherche-création, “Décompositions”, Saint-Saud-Lacoussière (24)

2021. La Générale, résidence d’écriture pour un projet de création sonore/science-fiction,  “Échos du futur” avec Les Jaseuses, Paris

***

PRESSE


Octobre 2022. L’Œil de la photographie
Octobre 2022. El Punt Avui
Janvier 2022. L’Éclaireur 
Septembre 2020. Manifesto XXI
Septembre 2020. La Provence
Septembre 2020. La Marseillaise

***

INTERVENTIONS


Juin 2022. Soirée d’écoute et de présentation de la fiction sonore Échos du futur, avec Les Jaseuses, Eugénie Bourlet, Caroline Dejoie, Élise Huchet, Mathilde Leïchlé, Claire Salles et Sandrine Samii, La Baie Vitrée, Pantin

Septembre 2021. Comment la création artistique devient-elle une arme contre la censure ?, Table ronde curatée et modérée par Gloria collectif!, Mains d’Oeuvres, Saint-Ouen 

Janvier 2021. Co-modération de la table ronde Retracer notre ciel - Constellation féministes et queer : archives et création contemporaine, Laboratoire Corps, genre, arts, en ligne

Septembre 2020. La censure et le corps des femmes : l’art comme outil de déconstruction ?, Table ronde curatée et modérée par Gloria collectif!, Marseille 3013, Marseille

***

SONORE


Juin 2022. Diffusion sonore du poème “C’est là que nous nous déployons”, en lien avec la série Mum and the Garden: Chrysalis”, Atelies Beaux Arts de la Ville de Paris, ABA

Mars 2022. Co-création de la fiction sonore Échos du futur avec Les Jaseuses, Eugénie Bourlet, Caroline Dejoie, Élise Huchet, Mathilde Leïchlé, Claire Salles et Sandrine Samii

***


4-5 février 2022. Modération du panel “Des scènes de résistance ?”, Colloque Censurer les arts - Encadrer les corps, Laboratoire Corps, genre arts & Queerinal, École nationale des Chartes, Paris

Janvier 2021-2022. Membre du comité scientifique et d’organisation du colloque Censurer les arts - Encadrer les corps, Laboratoire Corps, genre arts & Queerinal

4-5 mars 2021. Communication “Le concept d’autodéfense féministe chez Elsa Dorlin”, Colloque Philosophes aux Féminins, modération du panel “Le corps féminin” par Marion Pouliquen, en ligne

***



EXPOSITIONS


Novembre à décembre 2022 - à venir. Exposition collective, Manger les fleurs, galerie Sono, Paris

Septembre 2022. Exposition collective, Tohu Bohu, Commissariat Opium Philosophie, Le Consulat, Paris

Septembre à octobre 2022. Exposition personnelle lors du festival In CadaquesMonde alternatif, Eglise Santa Maria de Cadaques

Septembre 2022. Exposition collective, Impressions mutantes, collectif Impressions mutantes, Poln’n, Nantes

Juin 2022. Projection du film photographique et lecture du poème “C’est là que nous nous déployons”, colloque Les migrations des plantes : modalités, ambivalences, enjeux, organisé par les chercheuses et doctorantes Bronwyn Louw et Marion Grange, le CRAL et l’EHESS, Théâtre du Parc, Paris

Juin 2022. Exposition collective, Certaines méduses sont immortelles, Base bleue, Paris

Avril à mai 2022. Exposition collective, Sorcière(s), dans le cadre du festival Sorcière(s), Université Paris 8, Saint-Denis

Février à mars 2022. Exposition individuelle, Le Mur, commissariat Bloom, Bloom, Nantes

Février 2022. Exposition collective, Aesthesis invite Jellyflesh, commissariat Aesthesis + Ovia Wei-Chaing Chen, Le Sample, Bagnolet

Décembre 2021. Exposition collective, Faire corps, commissariat Opium philosophie, Base Bleue, Paris

Octobre 2021, novembre 2021, janvier 2022., aout 2022 Expositions collectives, Lusted Men, collection Lusted Men 2020, La Nombreuse, Bruxelles, Les Nuits Photo, Paris, Mazette x Velvet Moon, Paris, Festival Complexe / Les Marmites Artistiques, Nanterre / Dos Mares, Marseille

Octobre 2021. Exposition collective, Lien(s), Expo FMR, commissariat Manon Gallois, Sens

Septembre 2021. Exposition collective, Le Désordre, commissariat Vanda Spengler, Corridor L’Élephant & TK-21 la Revue, Le Studio, Paris

Septembre 2021. Exposition collective, Ras la moule de la censure, commissariat Gloria collectif!,  Mains d’Oeuvres, Saint-Ouen

Juin à septembre 2021. Exposition collective, Le Temps, Paradoxe & Illusion, Tremplin jeunes talents contemporains, Le Studio, Paris

Septembre 2020. Exposition collective, Ras la moule de la censure, commissariat Gloria collectif!, Marseille 3013, Marseille

2020. Exposition collective, Contrastes, commissariat L’Eclectique, Gallery Passerelle, Sorbonne Université, Paris

Février 2019. Exposition collective pour la publication du magazine L’Éclectique, Sorbonne Université, Paris

***

CURATION


2021. Exposition collective, Retracer notre ciel - Constellations féministes et queer : archives et création contemporaine, Laboratoire Corps, genre, arts, en ligne

2020. Exposition collective, L’amour et la violence, Laboratoire Corps, genre, arts, MPAA/Breguet, Paris

***


COMMANDES


2022. Photographies pour le Furor Poético, compagnie de spectacle vivant, pour le spectacle “Ceci est un adieu au langage”

2020. Photographies pour le Festival International du Film Indépendant de Bordeaux (FIFIB)

2020. 
Photographies pour Lili Gomond, musicienne (La Machine Infernale)

2019. 
Photographies pour la troupe de théâtre Marilù pour la pièce Chronique d’un été 2018

2018. 
Photographies pour la pièce de théâtre À la poursuite écrite par Romane Bonnardin et mise en scène par Annabelle Zoubian

2018. 
Photographies pour l’album de l’auteur-compositeur-interprète Valentin, Peinture Fraîche

***

WORKSHOPS


Juillet 2022. Workshop pour Les Jaseuses, Des éclairs dans la nuit, Villesèque-des-Corbières

Septembre 2021. Workshop pour Gloria collectif!, Atelier d’écriture créative : Utopie ? Dystopie ? Censure & male gaze dans les imaginaires, Mains d’Oeuvres, Saint-Ouen

Juillet 2021. Workshop pour Les Jaseuses, Effusion et métamorphoses des mondes : photo/geste/écriture, Villesèque-des-Corbières

Juillet 2021. Workshop imaginé dans le cadre de la résidence “Décompositions” ArTec, Effusion et métamorphoses des mondes : photo/geste/écriture, Larret

Juin 2021. Workshop pour Jeune Création 71, Mues et métamorphoses : recherche et création collectives pour apprendre à muter sans promesse, avec le Laboratoire Corps, genre, arts, Caroline Dejoie et Mathilde Leïchlé, galerie Komunama, Romainville

***

CONTACT


Formulaire de contact : Pour des collaborations, propositions, questions, etc.

 Membre du Laboratoire Corps, genre, arts (EFiGiES), Les Jaseuses & Bloom

***


Isaline Dupond Jacquemart - 2022
Fontes utilisées : Adelphe Fructidor d’Eugénie Bidaut et Pic Nic de Marielle Nils